Bonjour à tous et soyez, comme toujours, les bienvenus à cette nouvelle newsletter aux couleurs automnales.

Avec quelques jours d’avance, voici le Planning du mois d’octobre.

Je vous ai préparé de belles séances, autour des thèmes suivants.
Pour clôturer septembre, le dimanche 29, la séance s’articulera autour de Kapalabhati
et du mantra « Lokah Samasatha Sukhino Bhavantu ».

OCTOBRE

*semaine du 6 octobre, En équilibre
*semaine du 13, De l’utilisation des accessoires
*semaine du 20, Ganesh
*semaine du 27, Yoga et Ayurveda,

(quelques conseils pour bien vivre l’automne grâce à la médecine indienne). J’ai pris beaucoup de plaisir à préparer ces nouvelles séances, hâte de vous les faire partager!

Pssst…les nouveaux bracelets Casa yoga! sont arrivés; autour de votre poignet, ils sont comme un petit pense-bête, pour vous rappeler de dérouler votre tapis, en studio ou à la maison, et surtout de prendre du temps pour vous.

Je vous propose ce mois-ci de décortiquer les 5 clichés qui ont parfois la vie dure sur le yoga

Cliché n.1: « le Yoga, c’est un truc pour les illuminés, les bouddhistes ou les hippies, non? »
Le yoga a beaucoup, beaucoup évolué et on est loin maintenant de l’image du saddhu perché au sommet d’une montagne tibétaine, récitant des mantras. Je vous rassure, il ne faut ni faire partie d’une secte ni d’une religion (ni adorer l’encens😁) pour pratiquer le yoga. Il s’adresse vraiment à tous, quels que soient vos convictions et modes de vie.

Cliché n.2: « Le yoga, c’est pour les vieux et/ou les filles ».
1- Alors, on est toujours le vieux ou le jeune (ou le pauvre/riche) de quelqu’un. Quel bonheur de voir dans les cours des duos maman/fille, parfois des jeunes enfants de 7-8 ans. Comme quoi, on on est ni trop jeune, ni trop âgé pour bien faire! (à ce propos, voyez la vidéo à la fin de la newsletter).
2- Les cours de yoga ne sont pas ‘un club de filles’. Tous les hommes ont leur place et ils ne sont même pas obligés de porter un sarouel.

Cliché n.3: Il faut être souple. Peut-être le cliché le plus tenace; la souplesse n’est jamais statique, figée, on peut à tout moment la retrouver ou la dévoiler. La flexibilité n’est pas une condition d’entrée mais vous risquez de le devenir…souple!  Il faudra compter un peu plus de 15 jours par contre et faire preuve de persévérance, le fameux tapas en yoga. C’est par la maîtrise du souffle que l’énergie va pouvoir circuler, c’est un élément primordial, notamment l’expiration par le nez. L’expiration permet la détente, le calme et le relâchement progressif du corps, qui lui permet de s’assouplir. B.K.S Iyengar  a introduit l’utilisation d’accessoires, briques, sangles pour nous aider dans notre pratique, quand, par exemple, le sol est trop bas ou le bras trop court… « Iyengar définit un accessoire de yoga comme tout objet qui permet d’étirer, de renforcer, de relâcher ou d’améliorer l’alignement du corps. La sangle de yoga en fait partie. Elle permet d’ajuster la posture au corps de chacun : en choisissant la longueur de la sangle, on enfile l’asana comme on porterait un vêtement fait sur mesure ». Clémentine Erpicum

Vous l’avez compris, il faut surtout faire preuve d’une certaine souplesse …d’esprit pour s’y mettre!

Cliché n.4: Ce n’est pas un vrai sport.
C’est vrai! Le yoga n’est pas à proprement parler une sport; c’est une philosophie de vie qui agit sur le corps physique mais aussi sur le plan énergétique, mental, émotionnel et spirituel. Il peut se suffire à soi-même, ou être un complément d’une autre activité physique. Il existe des yogas très doux en effet (tel que le yin) comme des yogas plus dynamiques, comme l’ Ashtanga ou le Vinyasa. Certaines postures demandent énormément de force, de gainage. On parle souvent du yoga comme d’une ‘pratique’ parce qu’il nécessite justement de la…pratique, et de la persévérance. Venez faire 108 Salutations au soleil ou 54 Chaturanga et on en reparle, de l’aspect sportif?

Cliché n.5: il faut être végétarien pour faire du yoga Un autre lieu commun à nuancer.
Il est vrai que, lorsque l’ on commence à prendre soin de soi, cela peut donner envie de manger plus sainement. Alors oui, les yogis sont souvent associés aux graines germées, aux boissons probiotiques, aux green juices, aux poke/bouddha bowls colorés,  et il y a proportionnellement 6 fois plus de végétariens chez les yogis que dans la population globale. Beaucoup ont arrêté la chair animale car 1- considérée comme tamasique, (léthargique); 2- c’est aussi mettre ahimsa, le principe de non-violence, en pratique. Gardez à l’esprit « que votre alimentation est votre première médecine », Hippocrate. Que vous soyez vegan, végétarien, flexitarien, omnivore, le yoga  n’est pas une doctrine qui imposerait tel ou tel régime alimentaire.

« Considérant avec lucidité tous les aspects de la question, le yogi d’aujourd’hui se demandera s’il lui est indispensable de manger des produits issus de l’exploitation animale. Nul doute qu’il fera le choix du moindre mal ». Clémentine Erpicum, Les secrets du yoga.

Le yoga, c’est ce que nous en faisons.

Enfin, n’oubliez pas de sourire! « Car si on n’est pas responsable de la tête que l’on a on est responsable de la tête que l’on fait »

****Yoga en dehors du tapis****

Prenez soin de vous

Mauda

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer